Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 10:28

                                    Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS

                                       Secrétaire Général du Front National

 

Selon un sondage CSA, 72% des Français souhaitent l’organisation d’un référendum sur la ratification du Traité budgétaire européen.

  Steeve Briois, Secrétaire général du Front National, leur annonce d’ores et déjà que leur volonté sera bafouée par François Hollande et les élus socialistes, bien décidés à faire valider par la voie parlementaire la sainte parole des commissaires européens.

  Les socialistes auront au moins le mérite de nous éviter une redite du Congrès de Versailles de 2008, l’une des plus cyniques mascarades du mandat Sarkozy, en décidant de se passer tout de suite de l’avis du peuple français. Cette fois-ci les choses sont claires : le pouvoir est confisqué par des élites bien décidées à l’exercer contre l’intérêt de nos compatriotes.

 

 

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 15:52

                             Communiqué de Presse du Front National

 

 

 

Le Front National apporte son plus entier soutien aux forces de l'ordre victimes de nouvelles attaques cette nuit à Grigny.

 

Les gouvernements passent, mais les voyous et les criminels restent, prospérant sur le terreau du laxisme et de l'impunité.

 

Les jolies formules de Manuel Valls, qui succèdent aux bons mots des ministres de l'Intérieur précédents, n'y changeront rien bien sûr.

 

Depuis des années l'UMP et le PS sont dans la communication médiatique, alors que les Français souffrent en silence d'une insécurité devenue insupportable.

 

La France a besoin d'ordre et de sécurité et seule une politique de fermeté et de tolérance zéro permettra d'atteindre cet objectif. Le gouvernement Hollande n'en prend à l'évidence pas le chemin.

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 12:26

Dans un communiqué publié mercredi, le secrétaire général du FN, Steeve Briois, relevait que les mesures  évoquées par Jean-Marc Ayrault à l’issue du conseil des ministres  dans le cadre de   la rentrée du gouvernement (prix du carburant, livret A…)  menaient à un « enlisement programmé ». Au sujet notamment de  la fin possible des mesures transitoires restreignant l’accès  des 15 000 Roms recensés en France au marché du travail, le FN a dénoncé  « une priorité particulièrement déplacée, alors que notre pays connaît une crise industrielle sans précédent et que les socialistes ont passé l’été à commettre des maladresses terribles en matière sociale ».

 

A l’instar de huit autre pays de l’UE, la France a limité  jusqu’alors  l’accès des Roms au marché du travail  sur notre sol jusqu’au 31 décembre 2013. Les Roms originaires de Roumanie et de Bulgarie ne peuvent, pour l’instant,  postuler qu’à des offres concernant un des 150 métiers classés « sous tension » par le gouvernement. Cette  suppression des limitations de l’accès au marché du travail  « peut être une des solutions » expliquait déjà  sans rire la semaine dernière le ministre de l’Intérieur Manuel Valls,  très critiqué par les pleureuses de la gauche pour  quelques démantèlements  de camps illégaux de Roms ces dernières semaines.

 

  A titre d’exemple, en mai, Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence et Arles, avait publié une déclaration quelques jours après qu’un tribunal se fut prononcé sur l’évacuation d’un campement. « Les Roms sont mes frères, écrivait-il. Si on les traite comme… des chiens, il ne faudra pas nous étonner s’ils attrapent la rage ! » En septembre dernier, rappelons le, un membre  de l’actuelle majorité comme Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Ile de France, avait déjà dénoncé « l’inhumanité et la brutalité » de  l’évacuation d’un camp de Roms  en Seine-Saint-Denis ordonné par Brice Hortefeux le prédécesseur de M. Valls…

 

Relevons que si  l’Espagne seule a  levé en 2010 toutes les restrictions à l’accès au marché du travail  visant les ressortissants  Roumains,  Roms compris bien sûr,  la crise économique –qui n’épargne pas la France, même les socialistes devraient le savoir…-  a conduit Madrid  à réinstaurer une limitation à l’été 2011 et jusque fin 2012, devant  la rétractation du marché du travail et… le fort taux de chômage des immigrés roumains. Quant au précédent  gouvernement Fillon, le système  d’incitation au retour qu’il a mis au point , « l’aide au retour humanitaire » –contre un billet d’avion et  300 euros par adulte, 100 euros par enfant, les Roms expulsés  s’engagent à ne pas revenir… rapidement !- elle a été un coûteux et prévisible échec.

 

Cette aberrante  aide au retour concoctée par l’UMP  visait partiellement à éteindre  la polémique car la France  avait été copieusement  conspuée par les instances bruxelloises il y a deux ans  pour avoir timidement tenté de réguler les flots migratoires des populations roms. Au diapason de ce déferlement de commentaires établissant  un parallèle consternant entre le sort réservé aux Roms et les « heures les plus sombres de notre histoire »,   l’ONG américaine Human Rights Watch (HRW), avait intimé l’ordre à la France « de mettre fin aux expulsions et (de) soumettre sa politique à une analyse indépendante» (sic). Nous le notions alors, nos bonnes âmes  n’ont « curieusement »  pas déployé autant d’énergie pour s’inquiéter du sort de la « minorité » serbe du Kosovo, persécutée sur sa terre ancestrale depuis la ratonnade  de l’Otan…

 

 Intervenant dans l’hémicycle du Parlement européen le 7 septembre 2010, Bruno Gollnisch relevait alors que  M. Sarkozy et M. Hortefeux «  auraient dû savoir que les traités dont ils ont été partisans comme l’ensemble de la classe politique ,    traité de Maastricht, traité d’Amsterdam, traité de Nice, traité de Lisbonne, dont Sarkozy se targue d’avoir été un des artisans principaux – allaient ouvrir effectivement nos frontières à tous ceux qui souhaitaient s’y installer. » Un traité de Lisbonne que Nicolas  Sarkozy,  avec la complicité hypocrite de la gauche, s’était empressé de négocier et de faire avaliser dès janvier 2008 par le Parlement français.

 

 « Et puis ajoutait-il, on parle de minorité opprimée, mais est-ce que vous pensez sérieusement, que si les Roms ne se sont pas intégrés depuis six siècles dans les pays d’Europe centrale ou orientale, où ils résident, c’est simplement parce que les Roumains, les Bulgares, les Hongrois, sont méchants, c’est parce les Slovaques, les Tchèques, les Slovènes, les Serbes les persécutent ?Votre angélisme en réalité est une autre forme de racisme, un racisme qui s’applique en fait aux populations indigènes, celles qui, comme dans mon pays, ne souhaitent pas que 12 millions de Roms viennent s’y installer et la seule solution, c’est de sortir de cette Europe-là ! »

 

Bruno Gollnisch notait également alors  que « les expulsions de Roms tant décriées sont certes des manœuvres sarkozystes à visée électoraliste, mais elles ne servent à rien puisque les intéressés ne se gênent pas pour revenir de l’aveu des forces de police et de gendarmerie, le gouvernement français s’étant privé lui-même des moyens de les en empêcher. Il en va de cette immigration là comme de celle en provenance des pays non européens, ce que nous voyons n’est que le début de cette transhumance ».« Une évolution,  qui est inscrite dans la volonté de ces mêmes politiciens d’effacer définitivement les frontières nationales, ce qui nous interdira à terme de nous opposer à l’installation sur territoire de tous les citoyens appartenant aux pays de l’UE. »

 

Enfin, le député frontiste pointait  encore dans cette même enceinte le 8 juin 2011, la nocivité du dispositif  Schengen, « cet accord scélérat, signé en catimini, ratifié un mois d’août des années 80 ». Car « démanteler les frontières intérieures, ce n’est pas assurer la liberté de circulation des citoyens européens, c’est créer des situations d’insécurité, des situations démographiques et migratoires ingérables au sein de l’UE, dans les pays de destination et les pays de départ. C’est aussi un formidable appel d’air pour l’immigration illégale, assurée, quel que soit son point d’entrée en Europe, qu’elle pourra aller s’installer où elle veut, et notamment en France (…).  Les Etats doivent conserver la totale maîtrise de toutes leurs frontières, et, s’il y a lieu, coopérer entre eux pour renforcer leurs frontières extérieures. »

 

Enfin, et il s’agit aussi de le rappeler avec force, comme le notait Jean-Marie Le Pen en une formule heureuse, « l’arbre rom ne doit pas cacher la forêt de l’immigration extra européenne », laquelle se poursuit  à haut débit versla France dans des proportions qui mettent en péril son devenir même.

                     

Source : http://www.gollnisch.com/2012/08/24/derriere-larbre-rom/

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Politique
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:25

                                Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS

                                    Secrétaire Général du Front National

 

L’annonce mercredi soir, au terme d’une réunion interministérielle, de l’assouplissement par le gouvernement de l’accès au marché du travail pour les Roms, est une preuve flagrante du mépris ressenti par les socialistes à l’égard du peuple français.

   Steeve Briois, Secrétaire général du Front National, avait déjà dénoncé l’aberration d’une telle mesure, alors que la situation sociale et économique de la France est catastrophique, que le chômage guette un nombre massif de nos compatriotes, et que la Direction centrale de la police judiciaire fait état de l’explosion de la délinquance rom.

   Par ailleurs, l’UMP a beau se scandaliser de cette décision,elle oublie que sa soumission à l’Union Européenne lui aurait de toute façon fait adopter la même position, la levée des mesures de restriction étant fixée à la base par l’UE à la fin de l’année 2013.

  Le Front National n’oubliera pas pour autant les neuf ministres présents qui ont adressé un message sans ambiguïté : ils se moquent de nos compatriotes, la priorité c’est d’insérer les Roms.

 

 

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 17:21

                                        Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS

                                           Secrétaire Général du Front National

 

A en juger par les déclarations du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault ce matin sur BFM-TV, la rentrée politique sera à n’en point douter le théâtre de graves déceptions pour nos compatriotes.
 
Pour Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National, le gouvernement socialiste s’oriente dans la direction strictement opposée aux véritables réformes à mener.
Incapable de prendre la problématique énergétique à bras-le-corps, l’Etat ne fera rien en vue d’une baisse durable et maîtrisée du prix des carburants, Ayrault préférant parler de baisse « modeste » et « provisoire » des taxes sur les carburants, lesquelles rappelons-le représentent 60% du prix à la pompe. Pire encore, le gouvernement organisera en contrepartie le retour de la vignette auto, alors qu’il faut taxer les grands groupes pétroliers comme Marine Le Pen n’a de cesse de le dire. Ce que les socialistes donnent, ils en reprennent toujours le double.
 
Par ailleurs, la hausse du plafond du livret A est une mesure louable de prime abord, mais dans le même temps rien n’est fait pour augmenter la capacité d’épargne de nos compatriotes.
 
Enfin, Ayrault confirme ce que nous craignions, à savoir son souhait de lever les mesures transitoires limitant l’accès des Roms au marché du travail français.
Il s’agit là d’une priorité particulièrement déplacée, alors que notre pays connaît une crise industrielle sans précédent et que les socialistes ont passé l’été à commettre des maladresses terribles en matière sociale. La gestion du désastre que traverse la filière automobile mais aussi l’affaire du Syndicat des Transports d’Ile de France en sont des exemples éloquents.
 
Cette rentrée politique du gouvernement, sans projets, sans réformes, sans surprises, n’est que le reflet de ce qu’est devenue politiquement la France : un état au sein d'une Europe fédérale qui décide de tout en amont, vaguement gouverné par une classe politique qui a cédé toute sa souveraineté, toute sa marge de manœuvre, aux technocrates bruxellois plus accrochés à leur dogme ultralibéral qu’aux réalités que vivent nos compatriotes. On ne peut plus s’étonner ensuite de constater une absence totale de volontarisme de la part des hommes au pouvoir, dont le renoncement est total. Les sujets évoqués, mais aussi la ratification du Traité Budgétaire Européen pour lequel nous exigeons un référendum, en sont la manifestation.
 
Les Français peuvent en tout cas remercier l’UMP et le PS pour leur soumission, leur faiblesse, et pour le pain blanc qui leur sera servi dans les mois à venir.
 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 17:19

                                    Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS

                                       Secrétaire Général du Front National

 

 

 

Martine Aubry semble être ces derniers jours en prise à une furieuse crise de schizophrénie quant à la position qu’elle doit adopter à l’égard des Roms. Coincée entre la démagogie de son idéologie et la dure réalité de la situation, la position réelle du maire de Lille est en fait la suivante : accueillir les Roms, c’est très bien, mais pas chez moi.

 

Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National, constate à nouveau l’hypocrisie de la gauche, toujours prompte au chantage affectif et moral, mais bien plus cynique une fois confrontée aux faits.

L’incapacité du PS à s’appliquer ce qu’il exige des autres est franchement insupportable. La solution la plus morale, la plus courageuse et la plus simple, à la fois pour les riverains qui en subissent les désagréments, mais aussi pour les Roms, c’est de les renvoyer dans leur pays d’origine et d’empêcher leur retour, la France n’étant plus en mesure de les accueillir. Les tergiversations de Martine Aubry, qui n’ont pour but que de la dédouaner du double langage qu’elle tient, doivent cesser.

 

Il faut par ailleurs immédiatement cesser la création de « villages d’insertion » qui, si elle venait à se généraliser, constituerait un véritable appel d’air à l’immigration massive des Roms bien entendu, mais aussi d’autres populations qui auraient tort de ne pas réclamer leur part du gâteau, venant d’un pays qui ouvre ses frontières à la Terre entière sans condition.

 

Par ailleurs, cette mesure est un doigt d’honneur aux 200 000 sans-domicile fixe français auxquels ces constructions doivent être réservées, particulièrement en ces temps de canicule.

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 17:14

                               Communiqué de Presse de Florian PHILIPPOT

                                         Vice-président du Front National

 

Les fameux contrats d'avenir, promesse phare de la campagne présidentielle de François Hollande, ont été aujourd'hui laborieusement dévoilés par le ministre du Travail Michel Sapin.

 

Et le moins qu'on puisse dire est que la mesure fait pschitt. Pire, on connaissait les forfaits mobiles 3G illimités mais limités, Michel Sapin invente lui le contrat à durée indéterminée...mais déterminée. Son rétropédalage dans les heures qui ont suivi cette annonce ne permet pas d'être rassuré sur un dispositif obscur et bien peu innovant .

 

Loin d'être la recette miracle annoncée, ces contrats d'avenir seront donc un gadget précaire de plus, qui plongera encore davantage la jeunesse de France dans la précarité.

 

La seule façon d'avoir un emploi de qualité pour tous, et notamment pour nos jeunes qui sont massivement au chômage, est d'assurer la réindustrialisation de notre pays.

 

Cela passe par le patriotisme économique : soutien sans faille aux TPE, PME et PMI françaises et protections intelligentes aux frontières contre la concurrence internationale déloyale qui saccage notre industrie.

 

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 09:25

                                       Communiqué de Presse de Marine LE PEN

                                                 Présidente du Front National

 

Pour éviter le totalitarisme financier et bancaire qui s’installe subrepticement en Europe par l’action de la « troïka » (UE, BCE, FMI), pour relancer une croissance aujourd’hui au point mort et arracher notre pays au désastre social, un dirigeant politique réaliste, qui a une vision stratégique à long terme, doit se préparer à l’éventualité évidente d’une dislocation de la zone euro.

 

Déjà la Finlande, dernier pays de la zone euro à avoir la meilleure note d'endettement possible, affirme par la voix de son ministre des Affaires étrangères Erkki Tuomioja avoir préparé des plans pratiques pour faire face à toute éventualité d’éclatement de la zone euro. En Allemagne, le débat est vif, et des voix s’élèvent pour un référendum sur le nouveau Traité.

  

Ecoutons aussi l’économiste Nouriel Roubini, qui avait annoncé la crise financière, qui prévient que maintenir l’euro en survie artificielle ne fait qu’aggraver et prolonger la crise.

  

Par principe de précaution, il est maintenant urgent d’admettre l’inévitable échec de l’euro monnaie unique et d’ouvrir le chantier du passage à la monnaie nationale pour recouvrer une politique monétaire et budgétaire souveraine, bénéfique pour notre économie, nos emplois nationaux et notre commerce extérieur.

  

Ce sujet est trop important pour le laisser entre les mains de représentants non élus de l’UE et de la BCE. Des représentants qui n’ont jamais fait leurs preuves, bien au contraire.

 

Le nouveau Traité européen doit bien évidemment faire l’objet d’un référendum et je demande l’ouverture d’un débat incontournable sur l’avenir de l’euro.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 09:23

Communiqué du Service de Presse

 

 

 L'invitation de Florian PHILIPPOT, Vice-président du Front National, prévue demain mercredi 22 août à 8h20 sur Europe 1, est reportée à une date ultérieure.

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 13:19

                      Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS

      

                                                 Secrétaire Général du Front National

 

 

La hausse annoncée du coût de la vie étudiante laisse présager une année bien sombre pour la majorité des étudiants français.

 

Steeve Briois, Secrétaire général du Front National, perçoit dans ce phénomène l’échec continu des politiques sociales successives mais aussi de l'encadrement de l'enseignement supérieur.

Les étudiants français issus des classes moyennes, à la fois trop «aisés» pour prétendre aux bourses, mais pas assez pour pouvoir s’en sortir seuls, vont cette année encore être tiraillés entre la volonté de réussir leurs études et la nécessité de subvenir à leurs besoins.

  

Il devient urgent de remédier à la paupérisation croissante des étudiants français.

Il faut d’abord revenir sur la loi Pécresse d’autonomie des universités françaises, synonyme de privatisation et de libéralisation à peine camouflées, avec tout ce que cela exige en terme de rentabilité et d'augmentation des frais d’inscription pour les étudiants. L’Etat doit absolument amortir, voire prendre à sa charge ces augmentations afin que les étudiants n’en soient pas victimes.

  

Par ailleurs, il est impératif de revaloriser et repenser le système d'attribution des bourses sur critères sociaux, afin que les étudiants issus de familles qui ne sont pas assez nécessiteuses aux yeux des CROUS puissent tout de même étudier dans des conditions optimales. Dans le même temps, il faut combattre les abus et les fraudes qui sont un gouffre financier pour l’Etat, et pèsent sur les étudiants les plus sérieux, tout en remettant à l'honneur la méritocratie.

  

Enfin, les étudiants français doivent évidemment bénéficier de la priorité nationale en terme d’attribution des logements universitaires, priorité qui doit être accompagnée d’une politique ambitieuse de construction de logements à loyers accessibles.

 

Parce que les étudiants sont la matière grise et technique de la France de demain, leur réussite doit être une priorité d’un gouvernement responsable. C’est pourquoi l’inquiétude est de mise pour les cinq années à venir.

 

 

Repost 0
Published by Guy CANNIE - dans Communiqués de presse

Me contacter

guy.cannie@orange.fr

Conseiller municipal à Douai - Conseiller communautaire

Trésorier de la Fédération FN du Nord

Permanences :

- 98 Rue Solférino à LILLE

Tel : 03-20-07-28-58

(Lundi-mardi-jeudi-vendredi de 14h à 18h)

 

-  Espace Rive Gauche - 1 Av. Jean Mabuse, 1er étage, à MAUBEUGE  

 

 

Hébergeur d'image

Documents de campagne

 

 

 

Hébergeur d'image

ADHÉREZ

http://www.frontnational.com/