Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 07:47

LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ]
Guy Cannie (FN): «Si je me suis porté candidat aux municipales à Douai, c'est pour gagner»

08/10/2013

 

Guy Cannie serait sur le point de boucler sa liste.

En «bon soldat» du parti de Marine Le Pen auquel il a adhéré il y a près de trente ans, Guy Cannie a accepté de rallier Douai pour y conduire la liste FN aux prochaines municipales. Son objectif: renforcer l'implantation locale du Front national. Son ambition: gagner. Nous l'avons rencontré.

propos recueillis par A. Déthée

douai@lavoixdunord.fr

photo «la voix»

 

Vous avez fait part de votre candidature aux municipales début juillet alors que personne ou presque ne vous connaît à Douai... Qui êtes-vous?

«Je suis né à Lille, j'ai 74 ans. Juriste de formation, j'ai occupé plusieurs postes de directeur des ressources humaines à Lys-les-Lannoy, aux chantiers navals de Dunkerque, ou encore à l'Imprimerie nationale de Flers où je ne suis resté qu'un an. J'ai milité en faveur de l'Action française dans les années 60, puis j'ai créé un mouvement qui s'appelait Le Front Nord anticommuniste. Je ne supportais pas à l'époque qu'on crache sur l'armée française en Algérie... En 74, j'aimais déjà bien le candidat Le Pen mais j'ai voté Giscard D'Estaing. Les mesures prises en faveur du regroupement familial ont fini de me convaincre de rejoindre le FN. En 2001, je suis entré au conseil municipal de Roubaix avec trois autres élus. Par contre, j'ai été battu en 2008 à cause du candidat mégrétiste avant de devenir secrétaire fédéral FN du Nord-Hainaut. Puis conseiller régional en 2010. Une récompense...»

 

Pourquoi avoir choisi la cité de Gayant?

«J'aime cette ville et Marine Le Pen souhaite renforcer l'implantation locale de notre mouvement dans les villes de plus de 10000 habitants. Les derniers résultats enregistrés ici (lire ci-dessous) m'ont poussé à présenter ma candidature. Et comme je suis un bon soldat... Je conduirai une liste qui s'appellera Douai bleu marine ou Rassemblement Douai bleu marine puisqu'elle est ouverte à des gens qui ne sont pas au Front national. D'anciens Gaullistes m'ont déjà rejoint.»

 

Vous vous définissez comme un «bon soldat», est-ce à dire que les municipales c'est la guerre?

«Non, je n'ai pas d'ennemis, que des adversaires. Je ne suis pas un guerrier, en revanche, savoir témoigner d'une obéissance absolue envers son chef me paraît important. Pour moi, être un bon soldat, c'est être discipliné.»

 

Où en est votre liste aujourd'hui?

«J'ai réuni jusqu'à présent 25personnes derrière moi. Il m'en faut 43. Nous n'aurons pas de difficulté à les trouver.»

 

Quelles sont vos ambitions?

«Autant, en 2001, je n'imaginais pas devenir maire de Roubaix, autant cette fois, si je me porte candidat aux municipales à Douai, c'est pour gagner. Le scénario d'une triangulaire est probable et le vent du succès nous porte actuellement. Tout peut arriver. La droite douaisienne est divisée, même si d'après moi Jacques Vernier pourrait bien ressortir du bois à la dernière minute pour mettre tout le monde d'accord... Vous savez, je le connais Jacques Vernier, nous étions colistiers en mars 1977 sur la liste Pour Lille de Norbert Segard... J'ai beaucoup de copains à l'UMP qui penchent de plus en plus en faveur de nos idées et qui ne s'en cachent plus. La bourgeoisie douaisienne n'y échappera pas. Je suis persuadé que nous prendrons aussi pas mal de voix à gauche à Frédéric Chéreau parmi les classes populaires.Tout ça parce que j'incarne une candidature de bon sens.»

 

Ne risquez-vous pas de souffrir d'un manque de notoriété?

«Mais de quoi me parlez-vous? On me dit parachuté, mais je suis partout chez moi dans mon pays! Jacques Vernier était-il Douaisien il y a trente ans quand il a débarquéici? Nous avons distribué des tracts dimanche sur la braderie, j'ai été bien accueilli. Et puis n'importe quel candidat aujourd'hui, même un parfait inconnu, peut faire un score sous l'étiquette Front national. Je ne suis pas sûr que Françoise Prouvost, Marie-Hélène Quatrebœufs ou Frédéric Chéreau soient mieux lotis que moi en la matière. Les gens ne voteront pas Guy Cannie, mais Front national.»

 

Si vous êtes élu maire de Douai, vous faites quoi?

«Comme beaucoup, je constate que Douai est une ville morte. Impossible de trouver quelque chose d'ouvert le soir après 20heures. C'est désolant. Et en dehors des fêtes de Gayant, bonjour l'animation... Il faudra rapidement revoir ça, tout comme le plan de circulation, et redonner de l'élan au tourisme local. Il faudra aussi envisager de baisser sérieusement les taxes foncière et d'habitation.»

 

Vous évoquez peu les thèmes de la préférence nationale ou de l'insécurité qui sont pourtant chers à votre camp...

«Pour l'insécurité, il doit y en avoir ici comme ailleurs, mais je n'ai pas assez étudié la question. En matière d'immigration, pour être clair, il est temps d'en finir. La France n'a plus les moyens d'aider ces gens-là. Et au train où vont les choses, on n'aura sans doute plus l'impression de vivre en France dans vingt ou trente ans... Idem pour les Roms. Il a été question de les accueillir par ici, je suis absolument contre. Qu'ils restent chez eux. J'en profite aussi pour m'élever contre la décision prise par Jacques Vernier et son conseil d'accorder une salle de prière aux musulmans de Douai. Le principe du bail emphytéotique qui a été acté est illégal puisqu'il contrevient au respect de la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État. Que ces gens-là aient leur religion d'accord, je n'ai rien contre ceux qui se comportent bien, mais qu'ils financent eux-mêmes leurs mosquées. J'ai mes solutions, mais je ne les dévoilerai pas, mes adversaires pourraient me les piquer.»

 

Vous êtes renvoyé devant le tribunal correctionnel de Lille mi-novembre, pour quelles raisons?

«J'ai commis une erreur, je l'admets. J'ai été mis en examen en 2008, ce sont des choses qui arrivent... La justice me reproche d'avoir signé des comptes de campagne en blanc pendant les cantonales de 2004. J'ai simplement été victime des magouilles de Philippe Bernard, alors secrétaire de la fédération du Nord et candidat. Je suis renvoyé mi-novembre devant le tribunal correctionnel de Lille pour ne pas l'avoir dénoncé assez vite. Naturellement, ça ne m'enchante pas, mais je suis serein et depuis, Marine Le Pen a fait le ménage en virant tout ce monde-là. Sauf un. Moi.»

 

ZOOM]
Le retour du FN...

 

08/10/2013

 
Le retour du FN aux municipales.-
Il faut remonter aux municipales de 1995 pour trouver trace d'un candidat Front national à Douai. En l'occurrence, celle de Jean-Marie Lamare, qui avait recueilli à l'époque 9,4% des suffrages. Ce score avait permis au parti d'extrême droite d'obtenir deux sièges au conseil municipal. En revanche, en 2001, comme en 2008, le FN n'avait présenté aucun candidat dans la cité de Gayant.
 
Des scores flatteurs.-
Le parti de Marine Le Pen a enregistré des scores flatteurs lors des derniers scrutins électoraux. À l'occasion des législatives de juin 2012 notamment, où le Front national représenté par Chantal Bojanek a réalisé à Douai intra-muros un score de 16,2% au premier tour. (20,5% sur l'ensemble du territoire de la 17e circonscription). Lors de la dernière élection présidentielle en date de 2012, Marine Le Pen talonnait l'UMP en atteignant un score de 20,23%. La chef de parti engrangeait 19,7% des voix au second tour des régionales de 2010. Aux cantonales de 2011, Stéphanie Koka était battue au second tour par le socialiste Érick Charton dans le canton de Douai Nord-Est avec 35,8% des suffrages. Gérard Gaulard affichait quant à lui un score de 21,25% au premier tour dans la circonscription de Douai-Sud.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy CANNIE

Me contacter

guy.cannie@orange.fr

Conseiller municipal à Douai - Conseiller communautaire

Trésorier de la Fédération FN du Nord

Permanences :

- 98 Rue Solférino à LILLE

Tel : 03-20-07-28-58

(Lundi-mardi-jeudi-vendredi de 14h à 18h)

 

-  Espace Rive Gauche - 1 Av. Jean Mabuse, 1er étage, à MAUBEUGE  

 

 

Hébergeur d'image

Documents de campagne

 

 

 

Hébergeur d'image

ADHÉREZ

http://www.frontnational.com/