Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 14:33

 

Il y a des dates dans l'histoire qui ont une résonance particulière. Le 21 janvier 1793 pourrait très bien en faire partie.

 

En effet, le Roi Louis XVI a été guillotiné ce jour après un simulacre de procès et le vote des députés le 17 janvier de la même année. La majorité d'entre eux ont voté pour la mort du Roi, y compris son cousin Philippe d'Orléans (surnommé Philippe "Egalité" et père du futur Louis-Philippe Ier).

 

L'infâme Robespierre a été le plus abject des personnages de cette période. Il prône clairement la mort du Roi sans délai, déclarant : "Les peuples ne rendent point de sentences, ils lancent la foudre ; ils ne condamnent point les Rois, ils les replongent dans le néant. Je conclus que la Convention Nationale doit déclarer Louis traître à la Patrie, criminel envers l'humanité, et le faire punir comme tel. Louis doit mourir parce qu'il faut que la Patrie vive".

 

L'An I de la République Française succède à la Monarchie capétienne. Le 21 janvier 1793 a un double sens historique, pour les royalistes d'un côté et les républicains de l'autre.

 

Chaque année, des messes de requiem sont dites à la mémoire du défunt Roi à travers ce qu'ils nomment encore le Royaume de France. Le Duc d'Anjou (Louis XX) et le Comte de Paris (Henri VII) y participent afin de prier pour le repos de l'âme du citoyen Louis Capet (tel qu'il fut appelé après l'instauration de la République).

 

La République est née dans le sang, la mort, les larmes, la division, la haine...Elle a engendré parfois le pire, comme la volonté de nier des valeurs spirituelles qui ont façonné la France durant plus de 10 siècles. Elle a mis aux responsabilités des hommes et des femmes qui ont accéléré l'inversion des valeurs en clamant qu'il était interdit d'interdire. Elle a encouragé le communautarisme au point qu'aujourd'hui un totalitarisme d'une violence inouïe cherche à l'ébranler.

 

La République des Robespierre, Danton, Marat, des coupeurs de tête, de l'Internationale, des poings levés, n'est pas la mienne ! La République qui nie l'identité chrétienne de la nation n'est pas mon modèle. La République qui a fait table rase du passé et qui considère que l'histoire commence en 1789 est à combattre.

 

La République doit d'abord se considérer comme un successeur illégitime d'une Monarchie de droit divin qui a fait la puissance de la France en Europe, dans le monde. La République se doit de reconnaître l'héritage culturel laissé par des monarques comme Louis IX et sa justice au service des hommes, Louis XI et la création des relais postaux (ancêtres de La Poste), de François Ier en maître de la Renaissance, de Louis XIV avec son château de Versailles, de Louis XVI protecteur des pauvres.

 

Le 21 janvier prochain, mes pensées iront vers Louis XVI et toute sa famille. Ce n'est pas par "anti-républicanisme" mais par respect pour ceux que la République a honteusement assassinés sans jamais le regretter et s'excuser !

 

A.R.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy CANNIE

Me contacter

guy.cannie@orange.fr

Conseiller municipal à Douai - Conseiller communautaire

Trésorier de la Fédération FN du Nord

Permanences :

- 98 Rue Solférino à LILLE

Tel : 03-20-07-28-58

(Lundi-mardi-jeudi-vendredi de 14h à 18h)

 

-  Espace Rive Gauche - 1 Av. Jean Mabuse, 1er étage, à MAUBEUGE  

 

 

Hébergeur d'image

Documents de campagne

 

 

 

Hébergeur d'image

ADHÉREZ

http://www.frontnational.com/