Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 11:39

 

Ce quartier de Chasse-Royale n’a pas bonne réputation. J’y suis allée coller des affiches, (un bureau de vote se trouve en plein centre du quartier) et tracter durant la campagne des départementales. J'y ai vu les boîtes aux lettres, les halls des immeubles tagués et les lieux dégradés... 

 

J'ai assisté le 30 mars, avec le Député-Maire Laurent Degallaix et des élus, à une réunion de ce quartier et l'ambiance était électrique ; certains riverains sont désemparés face aux dégradations et les innombrables incivilités. Ce quartier est  une misère sociale livrée au laxisme des pouvoirs publics, notamment de l'Etat qui laisse des habitants soumis à la délinquance que la police ne peut contenir par manque de moyens et de sévérité de la justice.

Les contribuables valenciennois en ont assez que leurs impôts soient investis continuellement dans les mêmes quartiers, là où règne la loi du casseur, de la dégradation des logements collectifs et de l'espace public.

 

L'ANRU qui intervient encore et toujours depuis des années dans ce quartier de Chasse-Royale, coûte en fait très cher aux Valenciennois (via leurs impôts). La ville de Valenciennes prend en charge une partie des travaux comme les infrastructures et l'assainissement et pour refaire à neuf. Neuf, pour combien de semaines ?

 

Dans le même temps certaines rues de la ville sont laissées dans un état lamentable, là où résident des gens calmes, sans histoires et qui, eux, ne dégradent pas. A Valenciennes les habitants ont le sentiment que l'argent va trop souvent aux mêmes quartiers et cette injustice fiscale fait de plus en plus débat au sein de la communauté.

 

Une injustice d'autant plus grande que dans certains quartiers, les riverains sont confrontés à un risque pour la sécurité publique et je m'en explique : certaines habitations de la commune ont été construites sur des carrières souterraines très profondes et très anciennes (plus que centenaires). 

Etant donné un risque possible d'écroulement, les propriétaires ont vu leur maison perdre de sa valeur car déclassée en zone rouge au niveau du cadastre. De plus la ville a demandé à ces derniers de prendre en charge les travaux de comblement des carrières souterraines. 

Les montants de ces travaux peuvent être énormes et les propriétaires sont dans la plupart des cas dans l’impossibilité de sortir des sommes qui peuvent aller de 10 000 à plus de 50 000 euros.

 

D'un côté, la municipalité en place dépense des sommes énormes et l'argent des contribuables pour certains quartiers où le vandalisme fait loi, et d'un autre côté des riverains confrontés à un écroulement probable de carrières souterraines sont laissés dans le désarroi le plus total, face à une dévalorisation de leur bien et surtout face à une situation qui les responsabilise et les dépasse. La municipalité a écrit dans une convention que chaque propriétaire a reçue, que celui-ci sera considéré comme responsable de la sécurité publique si sa maison s'écroule, sous-entendu « vous n'avez qu'à être assez aisé pour faire combler les carrières souterraines sous votre toit, sinon tant pis pour vous » !!! 

 

Mais les impôts des contribuables à quoi servent-ils donc ? L'impôt ne peut-il  servir en priorité, par le biais de subventions, à la sécurisation de l'espace public ?  

 

J'ai abordé ce sujet en commission, on m'a répondu : « il n'y a pas d'argent et pas de subventions pour combler les carrières et aider les riverains à le faire. La commune ne peut pas prendre en charge les comblements à effectuer, il n'y a plus de fonds à Valenciennes et les travaux de comblements des chaussées et trottoirs restant à la charge de la commune ne seront pas effectués en 2016 c'est certain ».

 

Les habitants attendront donc dans l'incertitude, ils paieront des impôts, beaucoup d'impôts et se diront encore une fois « ce que je paie ce n'est toujours pas pour moi, ma rue, mon quartier, les carrières instables sous mes pieds. Je vis peut-être sur une 'bombe à retardement' mais l'essentiel est ailleurs, il est à Chasse-Royale, Dampierre, Saint-Waast ».

 

Le mécontentement gronde, les honnêtes Valenciennois, ces oubliés car silencieux, paisibles et respectueux des lois se lassent d'attendre, se lassent d'attendre encore et toujours, attendre des jours plus favorables, pour leur rue, leur trottoir et tout simplement leur vie au quotidien. 

 

Mais ce jour viendra, inexorablement il se rapproche, où ces personnes lassées d'attendre, nous rejoindront par les urnes. Ils rejoindront le Front National pour obtenir enfin la considération qu'ils méritent.

 

 

Valérie CAUDRON, Conseillère municipale FN à Valenciennes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy CANNIE

Me contacter

guy.cannie@orange.fr

Conseiller municipal à Douai - Conseiller communautaire

Trésorier de la Fédération FN du Nord

Permanences :

- 98 Rue Solférino à LILLE

Tel : 03-20-07-28-58

(Lundi-mardi-jeudi-vendredi de 14h à 18h)

 

-  Espace Rive Gauche - 1 Av. Jean Mabuse, 1er étage, à MAUBEUGE  

 

 

Hébergeur d'image

Documents de campagne

 

 

 

Hébergeur d'image

ADHÉREZ

http://www.frontnational.com/